Stray thoughts : l’hyperréalisme par SMILE

Né aux Etats-Unis au début des années 70, l’hyperréalisme serait, selon le philosophe français Jean Baudrillard, « la simulation de quelque chose qui n’a jamais vraiment existé ». Le nom du courant artistique nous suggère donc une extrapolation d’une partie du réel et dont certaines caractéristiques relevées par les artistes deviennent quelque peu « fictives » au sein de leurs créations.

Ainsi, la photographie se montre être une véritable source d’inspiration pour ces peintres et sculpteurs qui cherchent à dénoncer de manière significative une vérité qui leur est importante. En cherchant à frapper l’œil des spectateurs par le biais de leur art, les artistes tentent une nouvelle approche de la réalité en combinant un monde tout à la fois violent et chimérique.

C’est par son exposition « Stray Thoughts » (Pensées Vagabondes) que SMILE nous invite à découvrir un monde imaginaire, drôle et décalé. Animaux personnifiés en super-héros, son univers artistique nous propose une intersection entre un imaginaire débordant et réel à proximité.

La connexion parfaite du Street-Art et du graffiti permet à l’artiste d’éveiller en nous l’idéalisme de notre enfance : rendre à tous (et tout ce qui serait susceptible de l’être), sa capacité à devenir un super-héros, pour accomplir n’importe quelle fantaisie en laissant recours à tous les possibles.
SMILE nous renvoie donc par l’intermédiaire de ses œuvres, la vérité que détient l’enfant, celle que rien n’est impossible si nous, adultes, cultivons encore un peu notre imaginaire. Comme a écrit Jacques Salomé : « Le possible est juste un tout petit peu après l’impossible ».

Sa dizaine d’œuvres, réalisées avec détails et précision à la bombe, nous présente des couleurs et des éléments soutirés du réalisme, pour doucement nous rappeler notre candeur infantile.